- Mon Cerveau à l'école - https://moncerveaualecole.com -

Le cerveau avant la lecture

Pas de neurones prévus pour la lecture…

Lire n’est pas une activité naturelle pour l’enfant. L’écriture est une invention trop récente dans l’histoire de l’humanité pour avoir pu influencer l’évolution de notre cerveau : notre patrimoine génétique ne comprend pas d’instructions pour lire ni de circuits dédiés à la lecture. C’est avec beaucoup d’efforts que nous pouvons recycler certaines prédispositions de notre cerveau afin de devenir un lecteur expert.

…mais toute une architecture dédiée dès la naissance au langage.

BabyLanguage
Le bébé de 2 mois active déjà ses aires du langage, dans l’hémisphère gauche, lorsqu’il écoute des phrases dans sa langue maternelle.

 

Bien avant d’apprendre à lire, l’enfant est déjà un expert du langage parlé. L’imagerie cérébrale montre que, dès les premiers mois de vie, l’enfant qui écoute des phrases de sa langue maternelle active déjà les mêmes régions appropriées que chez l’adulte. L’hémisphère gauche, qui est l’hémisphère dominant pour le langage chez la plupart des adultes, abrite déjà, chez le bébé de quelques mois, des circuits neuronaux qui répondent à la voix (particulièrement à celle de la maman) et qui distinguent des syllabes proches comme ‘ba’ et ‘da’.

 

 

Une histoire de la construction du langage

À la naissance

 

Vers six mois

 

Avant un an

 

A la fin de la deuxième année

 

Vers trois-quatre ans

 

Entre quatre et six ans

[Ce texte est adapté de l’ouvrage « Apprendre à lire : Des sciences cognitives à la salle de classe », dirigé par Stanislas Dehaene et publié aux éditions Odile Jacob (2011).]