Accueil » Définir et diagnostiquer la dyslexie



Share Button

Définir et diagnostiquer la dyslexie

  |  

Définition de la dyslexie

Selon sa définition officielle, la dyslexie développementale se caractérise par une altération spécifique et significative de l’acquisition de la lecture, qui ne soit pas due à un retard mental, à des troubles de l’acuité visuelle ou auditive, ou à une scolarisation inadéquate.

Les principaux symptômes

  • Typiquement, l’enfant dyslexique a des difficultés au niveau de l’identification des mots plutôt que de la compréhension du texte (ce qui le distingue souvent de la plupart des autres enfants en difficultés de lecture). Le principal obstacle est souvent le décodage des mots selon la procédure phonologique (faire correspondre un phonème à un graphème, c’est-à-dire un caractère sonore à un caractère écrit) : cela entrave l’acquisition du lexique orthographique et donc l’automatisation de la lecture. Cependant, il arrive parfois que d’excellentes capacités de discrimination et de mémoire visuelle permettent à l’enfant de compenser son déficit en mémorisant directement la forme visuelle de certains mots.
  • Du fait du retard que prend l’enfant dyslexique dans l’acquisition de la lecture, certaines manifestations d’une lecture immature, visibles chez de nombreux enfants en tout début d’apprentissage (confusions entre lettres, lecture en miroir…) peuvent perdurer plus longtemps que la normale chez l’enfant dyslexique. Ils sont généralement un simple symptôme du retard dans l’apprentissage et non pas le signe d’un déficit plus spécifique (notamment visuel).
  • D’autre part, l’enfant dyslexique a des difficultés à acquérir l’orthographe des mots. Il s’agit bien évidemment d’un autre aspect du même problème, à savoir les difficultés d’apprentissage des correspondances graphème-phonème et la pauvreté du lexique orthographique qui en découle ; c’est souvent le symptôme le plus durable. Des difficultés en orthographe persistent souvent à l’adolescence, même quand l’enfant a pu faire quelques progrès en lecture.

A noter également que

  • Les enfants dyslexiques ont souvent des antécédents de troubles de la parole ou du langage.
  • La dyslexie s’accompagne souvent de troubles émotionnels et de perturbations du comportement pendant l’âge scolaire.

Diagnostic

Le diagnostic se base sur l’un ou l’autre des deux critères suivants (Expertise collective de l’INSERM 2007) :

  • La note obtenue à une épreuve standardisée d’exactitude ou de compréhension de la lecture se situe à au moins deux écarts-types en dessous du niveau escompté, compte tenu de l’âge et du quotient intellectuel de l’enfant (QI).
  • L’enfant a des antécédents de difficultés sévères en lecture ou a déjà répondu au critère précédent à un âge antérieur ; en outre le résultat obtenu à un test d’orthographe se situe à au moins deux écarts-types en dessous du niveau escompté, compte tenu de l’âge et du QI.

Le diagnostic de la dyslexie fait donc appel, au strict minimum, à un test de lecture et à un test de QI, mais implique plus généralement à la fois un bilan orthophonique et un bilan neuropsychologique, qui permettent de bien cerner le profil de l’enfant. Le cas échéant, des examens complémentaires (ophtalmologiques, psychiatriques…) peuvent être requis. Ces bilans sont normalement prescrits et interprétés par un médecin formé à cet exercice, qui est donc responsable du diagnostic de dyslexie.

Share Button

A retenir 

  1. Les difficultés de l'enfant dyslexique se situent particulièrement sur le décodage des mots, qui nécessite l'utilisation des correspondances entre graphèmes et phonèmes.
  2. Le diagnostic de la dyslexie doit être fait par un médecin. Ce dernier peut faire appel à plusieurs professionnels pour établir un bilan particulier à chaque enfant.

Bibliographie 

  1. Organisation Mondiale de la Santé. (1994). Classification Internationale des Maladies. Genève: Masson
  2. Expertise collective de l'INSERM. (2007). Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie: Bilan des données scientifiques. Paris: Editions INSERM. Téléchargeable

Pour aller plus loin 

  1. Pour un ouvrage de référence beaucoup plus complet sur la dyslexie, on pourra consulter l’Expertise collective de l’Inserm « Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie : Bilan des données scientifiques » (2007).