Accueil » Le stade du miroir et le rôle de l’écriture

Le stade du miroir et le rôle de l’écriture

  |  

La confusion des lettres en miroir

Beaucoup d’enfants font, un jour ou l’autre, des erreurs en miroir: ils confondent les p avec les q, les b avec les d, et il leur arrive même d’écrire leur prénom à l’envers.

S’agit-il d’une dyslexie?

Pas du tout. Les sciences cognitives de la lecture ont montré que les erreurs en miroir représentent une étape parfaitement normale de l’apprentissage.

L’évolution nous a joué un tour

En fait, l’évolution nous a joué un tour. Lorsque nous apprenons à lire, nous recyclons une région cérébrale qui deviendra la ‘boîte aux lettres du cerveau’. Or, cette région de notre cerveau n’a pas évolué pour la lecture. Au départ, elle sert à reconnaître les objets et les visages. Et cette région ne peut pas s’empêcher de juger que des images symétriques en miroir correspondent à un seul et même objet. Dans le monde naturel dans lequel tous les primates ont évolué, il était avantageux de reconnaître un arbre, un tigre ou un visage sous n’importe quel angle.

Aujourd’hui, cette propriété est devenue un désavantage pour l’apprentissage de la lecture. L’enfant doit distinguer les lettres p et q, b et d, alors que son système visuel les juge identiques. Tous les enfants, et pas seulement les dyslexiques, confondent transitoirement les lettres en miroir.

Pour lire avec agilité, la « boîte aux lettres du cerveau » doit désapprendre cette ressemblance entre les lettres en miroir.

Le rôle du geste d’écriture

Manuscritpqbd

L’apprentissage du geste d’écriture semble jouer un rôle crucial dans la disparition des erreurs en miroir.

La région « ventrale » du cerveau, qui nous sert à reconnaître les objets, confond les images en miroir. Mais la voie « dorsale », qui relie la vision aux aires motrices et  qui commande nos gestes, distingue l’orientation des objets. Pensez à la saisie d’une casserole : elle sera bien différente selon que le manche soit orienté à droite ou à gauche. Le geste peut donc aider à lever l’ambiguïté de l’orientation des lettres.

Effectivement, l’expérience montre que de simples exercices de tracé des lettres avec le doigt améliorent considérablement l’apprentissage de la lecture. Le geste d’écriture oriente l’enfant dans l’espace, en lui faisant comprendre que la chaîne de lettres doit être lue de gauche à droite. La reconnaissance du geste joue également un rôle essentiel dans le déchiffrement de l’écriture manuscrite. Nous reconnaissons les caractères manuscrits en partie en reconstituant le geste qui les a engendrés.

Pour toutes ces raisons, apprendre à écrire « dope » nos capacités de lecture. Nous recommandons de pratiquer des exercices d’écriture le plus tôt possible, et de faire tracer des lettres avec le doigt dès la maternelle, comme le suggère par exemple la méthode de Maria Montessori.

Share Button

A retenir 

  1. La confusion des lettres en miroir, comme b et d, est une propriété normale du système visuel des jeunes enfants avant qu’ils n’apprennent à lire. Son "désapprentissage" demande des efforts.
  2. La pratique du geste d’écriture accélère l’apprentissage de la lecture.

Bibliographie 

  1. Bornstein, M. H., Gross, C. G., & Wolf, J. Z. (1978). Perceptual similarity of mirror images in infancy. Cognition, 6(2), 89-116.
  2. Cornell, J. M. (1985). Spontaneous mirror-writing in children. Canadian Journal of Psychology/Revue canadienne de psychologie, 39(1), 174.
  3. Dehaene, S. (2007). Les neurones de la lecture, Chapitre 9. Odile Jacob.
  4. Dehaene, S., Nakamura, K., Jobert, A., Kuroki, C., Ogawa, S., & Cohen, L. (2010). Why do children make mirror errors in reading? Neural correlates of mirror invariance in the visual word form area. Neuroimage, 49(2), 1837-1848.
  5. Fredembach, B., de Boisferon, A. H., & Gentaz, E. (2009). Learning of arbitrary association between visual and auditory novel stimuli in adults: the “bond effect” of haptic exploration. PloS one, 4(3), e4844.
  6. Gentaz, E., Colé, P., & Bara, F. (2003). Évaluation d'entraînements multi-sensoriels de préparation à la lecture pour les enfants en grande section de maternelle: une étude sur la contribution du système haptique manuel. L'année psychologique, 103(4), 561-584.
  7. Logothetis, N. K., Pauls, J., & Poggio, T. (1995). Shape representation in the inferior temporal cortex of monkeys. Current Biology, 5(5), 552-563.
  8. Longcamp, M., Tanskanen, T., & Hari, R. (2006). The imprint of action: Motor cortex involvement in visual perception of handwritten letters. Neuroimage, 33(2), 681-688.
  9. Roux, F. E., Dufor, O., Giussani, C., Wamain, Y., Draper, L., Longcamp, M., & Démonet, J. F. (2009). The graphemic/motor frontal area Exner's area revisited. Annals of neurology, 66(4), 537-545.
  10. Vinckier, F., Naccache, L., Papeix, C., Forget, J., Hahn-Barma, V., Dehaene, S., & Cohen, L. (2006). “What” and “Where” in Word Reading: Ventral Coding of Written Words Revealed by Parietal Atrophy. Journal of cognitive neuroscience, 18(12), 1998-2012.