Accueil » Principe d’apprentissage actif associant lecture et écriture

Principe d’apprentissage actif associant lecture et écriture

  |  

Apprendre à écrire facilite l’apprentissage de la lecture.

De nombreuses recherches démontrent que la lecture s’améliore lorsque l’enfant apprend le tracé des lettres en les écrivant. L’écriture des lettres facilite la mémoire des correspondances graphèmes-phonèmes et aide à distinguer les lettres en miroir comme b et d.

Avant même le CP, la préparation à la lecture peut inclure, avec bénéfice, des exercices tels que l’exploration active des lettres par le toucher, dans l’ordre exact qui servira ensuite à les écrire.

Au CP, outre l’écriture, il est également bénéfique que les enfants apprennent à composer des mots à partir des lettres. Ils remarqueront au passage que les mêmes lettres, selon leur ordre, permettent de composer toutes sortes de mots.

Des activités d’écriture à la main, et de composition de mots à l’aide de lettres mobiles, où l’enfant joue un rôle actif et créatif, devraient donc être pratiquées tous les jours, en association très étroite avec les activités de lecture.

Attention aux erreurs d’orthographe !

Il importe toutefois d’éviter que, via ces activités, l’enfant construise des mots mal orthographiés (par exemple, anfan), ce qui le conduirait à mémoriser implicitement une orthographe fausse (voir le Principe de choix rationnel des exemples et des exercices).

C’est pourquoi les exercices de composition et de dictée doivent initialement s’appuyer sur des mots réguliers (table, chou, etc. – surtout pas femme ou automne !).L’enseignant doit également corriger les erreurs de régularisation phonologique (auto écrit oto) en expliquant l’existence d’une orthographe conventionnelle.

Share Button

Pour aller plus loin 

  1. Bara, F., & Gentaz, E. (2010). Apprendre à  tracer les lettres: Une revue critique. Psychologie Française, 55(2), 129–144.